On dirait que vous vous êtes éloignés de votre écran. Nous sommes tombés dans l'obscurité pour économiser de l'énergie.

Les innovations du transport dans l’industrie du e-commerce

Planète Prospérité

Encore et encore une référence à la pandémie mondiale, mais… qu’est-ce que vous voulez! C’est vrai que « la Covid-19 » (comme le dit si bien ma grand-mère) a une répercussion sur notre façon de consommer! L’ensemble des impacts sur le commerce mondial est difficile à établir à ce moment-ci. Cependant, une chose est certaine, c’est que le e-commerce a sauvé la mise de plusieurs entreprises qui, de prime abord, centraient leurs activités uniquement sur leurs ventes en magasin. Effectivement, la fermeture des commerces explique la forte demande pour les commandes en ligne durant la Covid-19. À titre indicatif, selon Statistique Canada, de février à mai 2020, « les ventes au détail du commerce électronique ont presque doublé (+99,3 %), certains détaillants s’en remettent davantage à cette méthode de vente.» Force est de croire que la tendance d’acheter en ligne demeurera même après cette pandémie!

En revanche, la popularité du e-commerce n’a pas que des aspects positifs. Selon les données de l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, un achat en ligne émet en moyenne 12 grammes de CO2, soit l’équivalent d’un kilomètre effectué en voiture. Par contre, ce qui est beau là-dedans c’est qu’il est possible de diminuer l’impact négatif du e-commerce sur l’environnement et que ce dernier peut même complètement être carbone neutre. 

Des exemples à suivre…

Plusieurs initiatives peuvent être mises en place afin d’améliorer les activités liées au transport du commerce électronique. À différentes échelles, des entreprises ont déjà entamé le pas. C’est d’ailleurs le cas de la boutique Auguste qui a pour slogan « Acheter moins, mais acheter mieux ». Leur implication prend la forme de plantation d’arbres pour chaque colis commandé. Pour y parvenir, Auguste investit 0,50$ pour chaque transaction afin de planter le nombre d’arbres nécessaires à la compensation des GES. Même FedEx, le gros joueur de livraison, prend part au mouvement. L’entreprise FedEx a même pour objectif la neutralité carbone à l’échelle mondiale d’ici 2040. Entre-temps, la compagnie investit dans des programmes d’énergie renouvelable, dans des carburants de remplacement pour diminuer les émissions du transport et dans le programme FedEx Fuel Sense. En plus de convertir les camions en véhicules électriques!

Un autre problème! 

Spontanément, lorsqu’on parle des problèmes du e-commerce, on pense tout de suite à celui du transport comme étant le #1 des impacts négatifs sur l’environnement! Mais, à bien y penser, avec la surconsommation des produits en ligne vient aussi la surconsommation des emballages de livraison à usage unique. C’est fou quand tu y penses : il y a autant d’emballage que de transport, sinon plus ! Pour en ajouter à tout ça, plusieurs entreprises saisissent l’opportunité du commerce en ligne en période de pandémie sans trop se poser de question sur l’emballage adéquat à utiliser. Ainsi, par manque de temps, de ressources et de connaissances, l’emballage utilisé par les entreprises a un impact négatif sur notre environnement. D’ailleurs, à l’aide du blogue Laixa, nous voulons enrichir les connaissances des entreprises en vulgarisant des éléments importants en matière de green e-commerce.

Une initiative qui sort du lot 

Il est important de garder à l’esprit que toutes les initiatives sont bonnes lorsqu’il est question de réduire l’impact environnemental. Pour notre part, cette proposition est notre PREF puisqu’elle est originale en maudit!

Il s’agit du colis réutilisable et responsable élaboré par Hipli!!! Le concept est simple, remplacez les emballages de livraison à usage unique pour un emballage qui a une durée de vie de 100 envois. Wow! Ce que ça implique ? Un colis qui optimise l’espace des camions de livraison et qui est réutilisé à son plein potentiel. Une belle initiative qui est élaborée selon le modèle de l’économie circulaire (lien de l’article). L’utilisateur doit seulement renvoyer le Hipli dans une boîte postale lorsqu’il a reçu son colis. Considérant que selon Poste Canada 53% des acheteurs magasinent davantage auprès de détaillants qui réduisent leurs emballages, le colis réutilisable et responsable devient un bel avantage concurrentiel! En plus, les colis Hipli sont adaptés aux produits livrés et évitent donc d’emballer de l’air! En moyenne, selon une étude de DS Smith, 24% de l’espace est non utilisé dans une boîte de livraison. Concevoir un emballage adapté au produit rend possible un camion de livraison utilisé à son plein potentiel et ainsi une diminution d’allées et venues non essentielles.

Petits trucs faciles pour la fin (les red flags à éviter) :

Encourager local

Moins de kilomètres parcourus est synonyme de moins de GES en plus d’encourager PLUS l’économie d’ici.

Éviter les retours de colis

Ne pas acheter en surplus en se disant : « pfff c’est pas grave je vais retourner par la poste ce qui ne fait pas! » C’est des caprices qui coûtent cher pour notre environnement…

S’assurer de la véracité des renseignements fournis

Être présent quand le livreur ou la livreuse se pointe le nez à votre porte pour éviter du kilométrage non essentiel. Et, écrire tous les renseignements nécessaires au bon déroulement de la commande pour ne pas que celle-ci soit retournée à la compagnie.

Prioriser les points de ramassage

Cette méthode évite justement le problème d’absence lors de la livraison. Mais en plus, les points de ramassage diminuent les GES pour la raison que les derniers kilomètres parcourus ont un impact important pour notre environnement. Les causes de ce phénomène sont notamment le trafic dans les grandes villes.

Se questionner sur l’emballage utilisé

L’emballage est-il adéquat ? Quel est le matériel utilisé ? Est-ce qu’il y a un surplus d’emballage ? Est-ce que celui-ci est recyclable ou biodégradable ? Est-ce que l’entreprise fait des emballages groupés ? C’est toutes des questions qu’il faut se poser! 

Patienter!

Si possible, évitez la livraison express. Ce type de livraison génère des tournées encore plus fréquentes, avec des véhicules parfois presque vides!

https://www.moinspourmieux.com/pages/compensation-carbone

https://www.fedex.com/fr-ca/sustainability.html?CMP=SOC-1006667-5-2-1003-1000000-CA-CA-CF-FY21SUSLIFR0000

https://www.canadapost-postescanada.ca/cpo/mc/assets/pdf/miniforms/e-commerce-report-fr.pdf

Comment avez-vous trouvé l’article?