On dirait que vous vous êtes éloignés de votre écran. Nous sommes tombés dans l'obscurité pour économiser de l'énergie.

À la recherche de l’emballage parfait

Général Planète

Lorsqu’une entreprise souhaite se responsabiliser au niveau de l’environnement et du commerce durable, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte. En fait, en partant de la récolte de la matière première jusqu’à la distribution et la vente du produit final, plusieurs processus peuvent être optimisés de manière verte afin de réduire son impact sur l’environnement. L’emballage du produit vendu fait donc bien sûr partie de ce processus global. L’entreprise d’aliments végétaliens et biologiques Prana s’est donc penchée sur la question. Quel type d’emballage permet à l’entreprise d’éviter le plus possible un impact négatif sur mère Nature? Plusieurs facteurs sont à prendre en compte dans cette étude.

Existe-t-il une meilleure alternative que le plastique?

En tant qu’entreprise connue pour son dévouement envers la responsabilité environnementale et sociale, certains se demandent pourquoi Prana utilise des sacs de plastique pour la vente des leurs produits.

Avec l’aide des experts en développement durable d’Ellio, Prana a donc effectué une recherche complète sur le cycle de vie de leurs produits en espérant trouver une meilleure alternative au plastique. La réponse au final… Non, présentement, il n’y a pas de meilleure alternative que le plastique pour eux. En fait, 81% de l’impact environnemental de Prana provient de l’agriculture et donc de la récolte de leurs ingrédients. Il est donc primordial que les aliments puissent être conservés longtemps afin que cet impact ne soit pas fait en vain. Seulement 8% de leur impact environnemental provient de l’emballage et bien que celui-ci n’est pas à prendre à la légère, c’est un compromis nécessaire afin d’éviter un plus gros problème de gaspillage alimentaire.

En fait, dans l’industrie alimentaire, le plastique est énormément utilisé en raison de sa capacité à conserver les aliments. Trouver un substitut moins polluant au plastique peut sembler simple, mais si celui-ci devance de beaucoup la date de péremption des aliments et crée donc beaucoup plus de gaspillage alimentaire : ce n’est pas un pas dans la bonne direction. De plus, si cette alternative coûte trop chère, elle oblige la compagnie à augmenter ses prix drastiquement, ce qui résulte en moins de vente : personne n’est gagnant, ni la compagnie, ni le consommateur! Une entreprise ayant une mentalité de développement durable doit aussi prospérer afin de continuer d’offrir leurs produits éco-responsables. La réponse à la question est donc assez complexe et nécessite beaucoup de recherches.

Les éléments à considérer

Si on s’interroge plus en profondeur sur la question du meilleur emballage, plusieurs éléments sont à considérer afin de prendre la décision la plus éclairée. C’est en compagnie d’Annie Legroulx, une consultante en emballage et avec l’ITEGA qu’ils ont analysé leur emballage actuel ainsi que trois autres alternatives. Les quatres emballages ont été soumis à plusieurs tests mesurant divers critères. Voici les critères qui ont été évalué:

  • La durée de vie des produits dans l’emballage
  • Le goût et l’attrait visuel de ceux-ci
  • La perméabilité de l’emballage
  • L’impact sur le cycle de vie dans son ensemble 
  • Les coûts. 

Voici ce qui en est ressorti pour les trois nouveaux emballages potentiels:

  • Pour l’emballage compostable, celui-ci avait l’effet le plus néfaste sur le cycle de vie du produit en raison des ressources et du processus utilisé pour le concevoir. De plus, les coûts étaient beaucoup plus élevés et donc l’entreprise ne va pas chercher d’avantages en l’utilisant.
  • Pour l’emballage de papier recyclable et compostable qui semblait super intéressant, celui-ci a eu la meilleure performance au niveau de l’environnement, mais le pire au niveau de la conservation des aliments. En considérant la perte de qualité des produits avec cet emballage, l’option a donc été écartée. De plus, l’emballage était beaucoup moins résistant et il aurait donc fallu s’attendre à des bris plus fréquents.
  • Pour l’emballage de plastique plus mince et recyclable, celui-ci a fourni des résultats similaires avec l’emballage actuel au niveau de la qualité de conservation et des coûts en plus de réduire les impacts environnementaux. Bien que ça reste du plastique, c’est définitivement l’emballage le plus efficace lorsqu’on prend en compte l’ensemble des attributs.

Tout ça ne mène donc pas à rien

Même s’ils ne sont pas tombés sur la recette parfaite, les recherches de Prana leur ont permis de trouver une amélioration sur leur emballage actuel. De plus, cette étude permet de jeter un nouveau regard sur le problème de pollution que causent les emballages. Bien qu’une méthode parfaite pour le domaine alimentaire n’existe pas encore, on peut espérer en voir une apparaitre à l’avenir. Avec des innovations qui ne cessent d’éclore, il est probable de penser que Prana et d’autres entreprises similaires auront accès à un emballage correspondant à leur mission et leurs valeurs dans le futur.


Sources :

  1. Prana s’engage à trouver une alternative au plastique, Prana organic, (https://fr.pranaorganic.ca/blogs/blogue/prana-sengage-a-trouver-une-alternative-au-plastique)
Comment avez-vous trouvé l’article?